"A flower born in the asphalt" is how street dancing could be called.


It is in the heart of the Bronx in New York, a district emblematic of the failure of social policies and urban violence that street dancing was born forty years ago. Street dance is a true street culture and is today one of the main urban artistic resistance movements. Through its different styles such as Break, Poppin, Hip Hop or Robotic, street dancing is against a society that still has a hard time accepting it.


In November 2015, the Tunisian troupe of street dancers "Art Solution" became a symbol of resistance in facing radical Islam. In the name of freedom, the dancers multiplied the demonstrations in the most emblematic places of the Muslim world. Their initiative made me want to work on this subject in France where the legislation still makes this practice very difficult and does not consider this discipline as an art in its own right.


While it is forbidden to dance in the street without permission, street dancing has never been so successful.


                                                           ---


For a month, I followed Parisian street dancers to trace their daily lives and report on the obstacles that stand in their way. From Buttes Chaumont to Seine Saint Denis, I photographed them in the most emblematic places of Parisian street culture. I was also able to follow the members of a Street Smile professional street show during their performances in Rennes, Paris and Toulouse.


These varied profiles allowed me to draw the portrait of those who make this practice an art in its own right, using their bodies as a means of expression and resistance to a French society still far from having accepted them.



« Une fleur née dans l’asphalte » voilà comment pourrait être qualifiée la danse de rue.


C’est en plein coeur du Bronx à New York, quartier emblématique de l’échec des politiques sociales et des violences urbaines que la danse de rue a vu le jour il y a de cela quarante ans. Véritable pan de la street culture, la danse de rue est aujourd’hui l’un des principaux mouvements de résistance artistiques urbains. A travers ses différents styles tels que le Break, Poppin, Hip Hop ou encore le Robotic la danse de rue s’oppose à une société qui a encore du mal à l'accepter.


En novembre 2015, la troupe tunisienne de danseurs de rue "Art Solution " devenait symbole de résistance en faisant face à l'islam radical. Au nom de la liberté, les danseurs multiplièrent les démonstrations dans les lieux les plus emblématiques du monde musulman. Leur initiative m'a donné envie de travailler sur ce sujet en France où la législation rend encore cette pratique très difficile et ne considère pas cette discipline comme un art à part entière.


Alors qu'il est interdit de danser dans la rue sans autorisation, la danse de rue n'a cependant jamais était aussi florissante.


                                                            ---


Pendant un mois, j'ai suivi des danseurs de rue parisiens afin de retracer leur quotidien et rendre compte des obstacles qui se dressent devant eux.

Des Buttes Chaumont à la seine saint Denis, j'ai photographié ces derniers dans les lieux les plus emblématiques de la street culture parisienne. J’ai également pu suivre les membres d’un Street Show professionnel « Street Smile » durant leurs représentations à Rennes, Paris et Toulouse.

Ces profils variés m'ont permis de dresser le portrait de ceux qui font de cette pratique un art à part entière, utilisant leurs corps comme moyen d'expression et de résistance face à une société française encore loin de les avoir accepté.


Using Format