They represent the most important ethnic minority of the continent. Their number is considered from 10 to 12 millions in all Europe among which six millions within the European Union and 400.000 in France.


The perception of the Roma people is guided by myths and preconception . For the public opinion, be Roma mean have an itinerant lifestyle and be in illegal situation. This is the way Roma are perceived. In Europe, less than 20 % of the Roma is nomadic, the Roma are a member of the Europe society for more than 700 years and most of them have the nationality of the country where they live. Nevertheless, the discrimination towards Roma community is rising inexorably. The no-access to the education, to health care, the racism and segregation and the lack of politics to do nothing to change this situation continue to keep and maintain roma community in a sad and hard futur.


This report is a journey diary begun in Toulouse in France and which it is developed in summer, 2015 in the countries of families Roma met in France. I so travelled in Hungary, Romania and Bulgaria during two months to to know more about it on the question of the Roma identity.


                                                  --------------


Ils représentent la plus importante minorité ethnique du continent. Leur nombre est estimé de 10 à 12 millions dans toute l’Europe dont six millions au sein de l’Union européenne et 400.000 en France.


La perception des Roms est guidée par des mythes et des idées reçues. Pour l’opinion publique, être rom et être migrant signifie généralement avoir un mode de vie itinérant et se trouver en situation irrégulière. C’est ainsi que sont perçus les migrants roms. En Europe, moins de 20 % des Roms sont nomades ; les Roms font partie de la société européenne depuis plus de 700 ans et la plupart d’entre eux ont la nationalité du pays dans lequel ils vivent ; la grande majorité des Roms qui migrent le font à bon droit.

Malgré tout, la discrimination à l’encontre des communautés roms ne laisse d’augmenté. Le non accès à l’éducation, aux soins, le racisme et la ségrégation, et la non volonté des gouvernements à ne rien changer à cette situation, continuent à maintenant les communautés roms dans un futur triste et dur.


Ce reportage est un carnet de voyage commencé à Toulouse en France et qui c'est développé à l'été 2015 dans les pays des familles roms rencontrés en France. J'ai ainsi voyagé en Hongrie, Roumanie et Bulgarie pendant deux mois afin d'en savoir plus sur la question de l'identité Tzigane.

Using Format